La douceur du coton et de la gaze de coton

Cultivée depuis des millénaires, la fibre de coton fait l’unanimité côté vêtements et linge de maison. En cause, la douceur, la robustesse et la facilité d’entretien qu’elle apporte aux textiles, surtout pour le linge de lit ! Voici l’histoire du coton, ses avantages et ceux de la gaze de coton.

La fibre de coton, une histoire millénaire

C’est en Inde, il y a 3000 ans environ, que la fibre de coton aurait commencé à faire son apparition dans les textiles. Mais certaines recherches ont toutefois mis au jour des fragments de coton retrouvés en Amérique Centrale il y a 7000 ans ! En France, c’est au Moyen- ge que le coton s’invite pour le rembourrage mais il faudra attendre le XVIIème siècle pour que le tissu commence à se démocratiser dans l’habillement. Et rappelons malheureusement que la production du coton est aussi fortement liée à l’histoire de l’esclavagisme en Afrique, dans les colonies… De nos jours, le coton reste la fibre la plus utilisée au monde ! Elle est issue d’une plante à l’aspect duveteux, que l’on cultive notamment en Chine, en Inde, au Pakistan, en Afrique de l’Ouest ou au Brésil.

Comment obtient-on du coton ?

Poussant sur un arbuste originaire d’Inde, le coton est obtenu à partir de la fibre qui enveloppe, comme une boule duveteuse, les graines de son fruit. Se présentant sous la forme d’une grosse noix, le fruit du cotonnier recèle de multiples graines recouvertes de fibres. Lorsqu’ils arrivent à maturité, les fruits s’ouvrent sur cette sorte d’ouate protectrice. Lors de l’étape de l’égrenage, on s’emploiera donc à séparer ces fibres de coton des graines puis à les compresser en balles de coton. Ensuite aura lieu la filature du coton, étape au cours de laquelle on effectue des opérations de cardage qui visent à orienter les fibres dans le même sens, à la peigner, à bien les nettoyer. On obtient alors un ruban de carde qui est ensuite étiré entre des rouleaux pour moduler l’épaisseur des fibres. Une fois bien étirées et tordues ensemble, les fibres sont ensuite prêtes à supporter le tissage et le tricotage avant de pouvoir se muer en superbes toiles de coton pour le linge de maison et les vêtements.

Quels sont les avantages du coton ?

Vous le savez, le coton est un textile très apprécié et ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il est utilisé dans la confection des vêtements, du linge de lit, des serviettes éponge et draps de bain. Pourquoi un tel succès ? Textile respirant, le coton possède également une bonne capacité d’absorption de l’eau (pour le linge de bain) ou de la transpiration pour les vêtements et le linge de lit. Respirant, il a aussi des propriétés isolantes et sait conserver au mieux la chaleur. Enfin, les éditeurs de tissus l’apprécient aussi pour sa capacité à restituer des couleurs franches et des imprimés éclatants sur des thèmes vintage ou jungle qui sont très graphiques dans un intérieur ! Nous, on adore le coton pour sa simplicité d’utilisation. Résistant, il se lave en machine à 40°C et peut se repasser au fer. En revanche, attention, le coton est sensible aux UV et à l’humidité ! Donc il faut tout de même prendre soin de l’entreposer au sec et à l’abri de la lumière.

Le coton bio, qu’est-ce que c’est ?

La culture et la transformation du coton sont très gourmandes en eau ! Pour choisir un coton le plus responsable possible, vous pouvez opter pour un coton biologique. Ce mode de culture vous garantit, à minima, qu’il a été cultivé sans pesticides, engrais chimiques ni insecticides. De cette façon, vous participez à la protection des sols et à la préservation des ressources de la planète à votre niveau. Plusieurs labels vous aideront à vous repérer comme GOTS (Global Organic Textile Standard), ou le label Oeko-Tex qui garantit l’absence de produits chimiques ou d’allergènes dans le tissu en coton et avec plusieurs niveaux de labellisation. Le label Max Havelaar vous assure quant à lui que le coton a été produit dans les conditions du commerce équitable.

La gaze de coton, un tissu tendance et aérien

Son aspect gaufré et sa douceur incomparable au toucher en font le tissu le plus tendance du moment ! Sa souplesse est obtenue grâce à son mode de tissage de fils écartés et croisés. Utilisée à l’origine pour la confection des tutus de danse, la gaze de coton est également très répandue dans l’univers de la petite enfance. En cause : sa matière souple, très absorbante et sa presque transparence. Mais, désormais on retrouve la gaze de coton un peu partout dans l’univers de la maison, comme pour revêtir les couettes et les oreillers. La marque de textile Haomy propose d’ailleurs une parure de lit DILI réputée pour son toucher extrêmement doux et sa souplesse inégalable. La double gaze de coton est quant à elle issue d’une superposition de deux épaisseurs de gaze de coton. Ces deux couches de tissu très aériennes et vaporeuses sont maintenues entre elles grâce à des points indétectables à l’œil. Elles rendent le tissu plus épais, donc moins transparent, et encore plus douillet. Très « respirante » pour le linge de lit et les vêtements, la gaze de coton se retrouve également sur les rideaux de la maison. Son aspect froissé, dans une chambre à coucher, rappelle celui de la couette au matin et donne des airs de cocon à votre maison.

Comment entretenir la gaze de coton

La gaze de coton est un tissu d’une facilité enfantine à entretenir ! Elle passe en machine, tout comme les textiles à base de coton, et sèche au sèche-linge également. Mais, pour le lavage, on optera de préférence pour un cycle délicat et une température maximum de 40°C car rappelons que la gaze de coton est un tissu archi fin, légèrement plus « vulnérable » que les autres. Et si vous la laissez sécher dehors, préférez un emplacement à l’ombre tout en veillant à bien étendre votre tissu qui passera au sec en un rien de temps.